Les différentes acquisitions du site de l’exploitation :

des moines Sisterciens à la Première Guerre Mondiale

 

XVIIème siècle : 6 pressoirs banaux sont utilisés par les moines de Clairvaux sur l’emplacement actuel de l’exploitation Jean Mallet. Ils sont à la disposition des clercs qui vinifient le vin pour la messe.

Début XIXème siècle : Le Sieur Prieur devient le premier acquéreur du site, désigné dans les actes de vente comme "bien national".

4 août 1837 : Après avoir appartenu au Sieur Nicolas Lapre, son gendre, le Sieur Pierre Rolet, devient acquéreur du site.

Acte de vente

Acte de vente Acte de vente
Acte de vente

2 décembre 1865 : Les héritiers du Sieur Pierre Rolet vendent le site à Charles Auguste Chéquin, vigneron à Baroville.

Acte de vente Acte de vente
Acte de vente

Mai 1910 : Félix Fourrier, maire de Baroville et vigneron exploitant 3ha de vignes, devient acquéreur de la maison familiale, achetée à Mme Noblat, fille de Charles Auguste Chéquin.

Acte de vente Felix Fourrier