La maturation



Lorsque la prise de mousse est terminée, les levures meurent et forment un dépôt dont les molécules entrent en interaction avec celles du vin. Parallèlement, un échange gazeux s’opère avec l’extérieur. Cette action du dépôt et cette légère oxydation contribuent à faire évoluer les arômes et améliorent les qualités gustatives du champagne.

La durée de maturation varie selon les types d’assemblage et le résultat recherché, mais la législation fixe, dans un souci de qualité, des durées minimales assez longues, qui se démarquent des autres vins effervescents :

  • 15 mois minimum après tirage, dont 12 sur lies, pour les champagnes non millésimés,
  • 3 ans pour les champagnes millésimés.