Les vendanges


Les vendanges ont lieu en Champagne entre mi-septembre et début octobre selon les années. Les dates d’ouverture des vendanges varient selon les crus : elles sont déterminées par l’interprofession champenoise selon des critères objectifs dans un souci de qualité optimale. Il s’agit de récolter des raisins sains (avant d’éventuelles attaques de pourriture grise) et arrivés à pleine maturité. La qualité des futurs vins dépend de l’équilibre entre richesse en sucres et niveau d’acidité naturelle. Des mesures sont donc faites régulièrement dans les semaines qui précèdent les vendanges pour suivre l’évolution de ces deux facteurs.



Les machines à vendanger sont interdites en Champagne. Les raisins sont cueillis exclusivement à la main et acheminés vers le pressoir le plus rapidement possible, ceci afin d’éviter tout risque d’oxydation.

Nos pressoirs ont une capacité de 4 000 kg. D’un marc de 4 000 kg, on obtient 2 550 litres de jus. Le pressurage est doux et progressif, de façon à préserver la qualité et éviter de tâcher les jus. Le pressurage se fait en plusieurs phases et les moûts (jus) sont fractionnés : on recueille séparément la cuvée (le premier jus et donc le meilleur) et la taille (les deuxièmes jus obtenus après retrousses).

Nous prenons soin de presser séparément les raisins selon leur cépage, mais également selon les coteaux , voire les parcelles dont ils proviennent (jeunes, vieilles vignes, etc…). Les moûts, et plus tard les vins ainsi obtenus auront donc les caractéristiques propres à leur terroir. En séparant ainsi cuvée et taille, cépages et terroir, nous aurons ensuite à notre disposition toute une palette de vins pour la réalisation de nos assemblages.